Examen de la vue

Optique / Informatique

Je fatigue devant mon écran…Que faire ?

Aujourd’hui, quasiment tout le monde travaille sur écran, plus ou moins longtemps.

Parallèlement, les plaintes se sont multipliées ces dernières années : fatigue, yeux secs, voir maux de tête… Que se passe-t-il ?

Quels types de troubles peut générer le travail sur écran ?

“Les écrans n’induisent aucune pathologie”, indique le Dr Xavier Subirana, ophtalmologiste. “En revanche, ils engendrent un travail visuel important et présentent certaines particularités qui induisent pour les personnes fixant de longues heures leur écran un certain nombre de symptômes comme une sensation de fatigue visuelle en fin de journée, d’œil sec donnant l’envie de mettre des gouttes pour les humidifier et parfois même des maux de tête.” Ces symptômes sont typiquement absents le matin puis se manifestent progressivement au fil des heures passées devant l’écran pour culminer en fin de journée. “Ils sont donc bien induits par l’effort visuel fourni devant l’écran, d’autant plus qu’ils disparaissent pendant les vacances.”

Que faire si l’on souffre de fatigue oculaire liée à l’ordinateur ?

La première chose à faire est de consulter un optométriste ou un ophtalmologiste pour vérifier s’il existe un trouble visuel.Une petite hypermétropie, ou un  astigmatisme léger, non gênants habituellement dans la vie quotidienne peuvent se révéler très pénible lorsque l’on fait travailler ses yeux avec beaucoup d’intensité. Il suffit alors de porter des lunettes correctrices lors du travail sur ordinateur pour soulager les symptômes.

Dans un second temps, il convient d’éliminer un déséquilibre de la vision binoculaire. En effet, de nombreuses personnes ont un léger défaut de parallélisme des yeux (hétérophorie), qu’elles compensent facilement grâce à leurs muscles oculomoteurs. Mais devant un écran, cet effort permanent peut être source de fatigue.

L’insuffisance de convergence est une cause fréquente de fatigue visuelle. Si vos yeux ne parviennent pas se mettre dans la position de confort souhaitable, des maux de tête peuvent survenir.

La presbytie représente une autre cause de fatigue dès quarante ans. Regarder de près nécessite un effort accommodatif important, entraînant une symptomatologie spécifique. Des lunettes en vision de près et en vision intermédiaire deviennent alors indispensables.